Concertations pluridisciplinaires

Le traitement, souvent difficile, des infections ostéo-articulaires nécessite une coordination multidisciplinaire, régie par des Réunions de Concertations Pluridisciplinaires (RCP) permettant de définir une stratégie thérapeutique optimale et adaptée à chaque cas.

Les intervenants sont nombreux :

Les chirurgiens sont au cœur du programme thérapeutique. Ils réalisent le nettoyage du foyer infectieux, l’ablation ou le changement des prothèses articulaires, les reconstructions osseuses (greffes), la stabilisation des fractures infectées et la réparation des lésions cutanées (lambeau). Ils décident des modalités de rééducation.

Les infectiologues orchestrent la réalisation des prélèvements bactériologiques préopératoires et des examens complémentaires qui sont effectués en fonction du type d’infection et du type de germe isolé. Ils prévoient le traitement antibiotique qui sera débuté au bloc opératoire, dès que les prélèvements per opératoires auront été effectués. Ils adaptent le traitement anti-infectieux en fonction de l’ensemble des résultats bactériologiques, surveillent son efficacité et l’absence d’effets secondaires des antibiotiques.

Les microbiologistes traitent les prélèvements bactériologiques osseux et articulaires par des méthodes longues et complexes adaptées aux infections osseuses. Les résultats permettent d’identifier le(s) agent(s) infectant(s) (bactéries le plus souvent, champignons exceptionnellement) et de tester leur sensibilité aux antibiotiques.

Les rhumatologues prennent en charge les infections articulaires et osseuses à leur début pour en faire le diagnostic lorsqu’il est difficile, lorsque d’autres maladies peuvent être envisagées ou lorsque le traitement de ces infections ne relève pas de la chirurgie. Ils assurent avec les infectiologues la prise en charge globale des malades. Ils ont un rôle particulièrement important lorsque l’infection ostéo-articulaire survient chez des patients porteurs de pathologies rhumatismales chroniques comme la polyarthrite rhumatoïde.

Les anesthésistes coordonnent la mise en condition des patients avant, pendant et après les gestes chirurgicaux. Ceux-ci sont souvent plus lourds, plus hémorragiques et plus longs que pour les procédures standards. Ils garantissent la mise en place et le maintien des abords veineux indispensables à l’administration des médicaments anti-infectieux.

Les radiologues assurent le bilan de l’atteinte articulaire et osseuse due à l’infection grâce aux examens morphologiques (radiographies, échographie, scanner, IRM…) qui permettent de mieux visualiser sa localisation et son étendue. Ils réalisent également certains prélèvements profonds à visée bactériologique, comme les ponctions articulaires ou les biopsies.

Un médecin psychiatre ou un psychologue peut également être présent pour assurer le soutien et le suivi psychologique nécessaire à la période de traitement dont le vécu peut être difficile pour certains patients.

Ces équipes médicales et chirurgicales sont quotidiennement assistées par des membres du personnel paramédical (infirmières, kinésithérapeutes, prothésistes, assistantes sociales, secrétaires…) dont la participation active est essentielle au succès du programme thérapeutique.

Enfin, tous les centres du CRIOGO participent à la recherche clinique et épidémiologiques, dans un but de mieux comprendre et prendre en charge les infections ostéo-articulaires. Les techniciens et attachés de recherche clinique du CRIOGO organisent l’évaluation des programmes thérapeutiques et coordonnent les recherches scientifiques. Vous aurez sans doute à les rencontrer ou à répondre à leurs enquêtes lors de votre prise en charge.